Quel écrivain es-tu? (2/3)

22/11/2019

Quel écrivain es-tu? (2/3)

Chaque auteur est différent et vit sa pratique de l’écriture de manière très intime. Il est intéressant de savoir à quel profil d’écrivain tu appartiens afin de t'appuyer sur les forces et les qualités qui te sont propres, et aller chercher un soutien, via un coaching, sur tes points de vulnérabilité.

Deuxième partie de cette série de trois articles. Aujourd'hui, nous évoquons la famille des Inspirés.

2. La famille des Inspirés


Tu démarres directement l’écriture de ton histoire afin qu’elle émerge organiquement sous ta plume. Tu aimes ce processus un peu mystérieux au cours duquel des personnages et une histoire naissent littéralement sous tes yeux. Tu peux écrire quelques notes au préalable, voire une ébauche de plan, mais structurer et t'arrêter pour réfléchir aux moindres détails de ton histoire te coupe tout élan, et tu préféres avancer dans l’écriture. Pour toi, c’est le seul moyen de libérer ton génie et ta créativité. Tu peux écrire n’importe où, n’importe quand. Quand l’inspiration vient, rien ne t'arrête.

Ta force

Tu sais créer des personnages complexes, authentiques, avec une signature vocale bien distincte. Ton histoire est construite principalement autour du personnage principal et des personnages secondaires. Tu adores les confronter, les faire interagir, les faire tomber amoureux. Tu as une connaissance profonde de tes personnages. Parfois, tu as même l’impression qu’ils te parlent. Parfois, tu aimerais aussi qu’ils te fichent la paix !

Ton point de vigilance

La philosophie de l’écrivain inspiré est une belle image d’Épinal, mais elle est inefficace, à moins d'être un conteur d'histoire né, c’est-à-dire un auteur qui est capable d’écrire une histoire où la structure externe et interne est posée en même temps. Autant dire peu de personnes… à moins de s’y entraîner !

Si tu es un peu honnête avec toi-même, force est de constater que tu commences souvent des histoires sans les terminer. Tu démarres bille en tête l’écriture d’une histoire pour te rendre compte, au bout de quelques pages, que ton histoire ne va nulle part. Plus tu écris, et moins tu sais où te mène cette intrigue. Tu te retrouves souvent dans des impasses narratives.

Deux issues sont possibles avec cette méthode :
1/La réécriture depuis le début : perte de temps et d’énergie maximale !
2/L’abandon du projet. Une nouvelle fois. Et ce manuscrit ira rejoindre tous tes autres bébés avortés.

Résultat : De l’auto-flagellation et un sentiment d’échec. Tu penses que tu n’as aucun talent (même si ton désir de devenir auteur est intense), que si tu étais un « bon » écrivain, tu saurais exactement ce qu’il se passe au fur et à mesure de ton histoire.

Tu ne peux pas être plus dans l’erreur. Le talent, tu l’as ! Tu as juste oublié un tout petit détail, mais qui change tout : toute histoire a besoin d’un contexte. C’est le contexte qui donne à ton histoire une signification, qui définit ce qui est important, ce qui ne l’est pas, et pourquoi.

Ton roman commence à un moment précis dans la vie de ton personnage. Quel est-il ? L’as-tu défini ? Pourquoi à ce moment-là et pas six mois avant ou trois ans plus tard ?

La structure d’un roman, c’est acte 1, acte 2 et acte 3. Okay, ça, on sait. Mais la structure de ton histoire, elle, commence à l’acte 2. L’acte 1, c’est la biographie, le backstory comme on appelle ça en anglais. C’est tout ce qui n’est pas écrit dans ton roman, tout ce qui n’est pas explicitement révélé au lecteur, sauf au travers de scènes ou pensées flashback sélectionnées avec soin et placées avec brio quand c’est utile.

C’est le passé de ton personnage qui donne ce contexte. C’est son passé qui détermine son présent, qui est le début de ton histoire. Sans contexte, sans les éléments du passé de ton protagoniste (peurs, croyances erronées, idées reçues, pensées limitantes, désirs, perception du monde), tu ne peux pas définir son présent ni engager la trajectoire de sa transformation. Or, une histoire est une trajectoire de vie à un instant T.

C’est pour ça que ton histoire cafouille vite. Lorsque tu écris en mode inspiré et que tu te mets directement à l’écriture, il n’y a pas de passé. Donc pas de contexte. Donc pas de direction ni de trajectoire de cause à effet.

Tu ne peux pas bâtir l’intrigue externe (événements et scènes) qui vont justement pousser ton protagoniste à lâcher ce passé et à engager une nouvelle dynamique de vie et à changer sa perspective sur le monde.

Ton Story Coaching

Si tu es un Inspiré, ton travail essentiel sera de prendre le temps d’écrire la biographie de ton personnage principal. Biographie ne signifie pas définir la couleur de ses yeux, son signe astrologique, à quel âge il a appris à faire du vélo, à quelle heure il fait son caca tous les matins et s’il pense que la couleur des cheveux de Donald Trump est une aberration chromatique !

Non, c’est :
>quels sont les événements de sa vie (de sa naissance à l’âge où débute l’histoire) qui ont contribué à former qui il est ?
>Pourquoi il pense comme il pense ? D’où vient sa vision du monde extérieur ?
>Pourquoi il se comporte comme il se comporte ? Comment sa vision du monde extérieur définit ce qu’il s’autorise à vivre ?
>Quel incident déclencheur et arc narratif vais-je créer pour venir bousculer le mensonge auquel mon personnage principal croit sur lui-même et le monde, et amorcer un chemin de transformation pour qu'il puisse accéder à son désir le plus intime ?

Tu auras également intérêt à structurer un minimum ton roman pour avoir de solides fondations. Voir le story coaching des Planificateurs.

Je te donne rendez-vous demain pour la dernière famille : les Intuitifs. J’ai hâte, c’est la mienne !

==

Crédit photo : ©Hannah Olinger/Unsplash



Retour à la liste des actualités
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site