Quel écrivain es-tu ? (1/3)

20/11/2019

Quel écrivain es-tu ? (1/3)

Chaque auteur est différent et vit sa pratique de l’écriture de manière très intime. Il est intéressant de savoir à quel profil d’écrivain tu appartient afin de t'appuyer sur les forces et les qualités qui te sont propres, et aller chercher un soutien, via un coaching, sur tes points de vulnérabilité.


Il y a deux grandes écoles d’écriture. La première consiste à structurer son roman avant même d’écrire un seul mot. La deuxième consiste à se poser à son bureau pendant un temps défini chaque jour, inspirer un grand coup, taquiner la muse, et espérer que le stylo ou les doigts sur le clavier vont se mettre à danser comme John Travolta un samedi soir.

Les écrivains qui adhèrent à la première école, je les appelle les Planificateurs. Ceux qui adhérent à la deuxième, je les appelle les Inspirés. Et puis, il y a une troisième catégorie dont on parle peu. J’aurais pu les appeler les Oubliés, car ce sont des personnes qui ont du talent pour l’écriture, mais pour lesquelles la structuration ou l’inspiration « cadrée » les bloquent complètement. Même après avoir lu une tonne de bouquins sur les techniques narratives, même après avoir participé à des ateliers d’écriture pour délier leur plume, ils s’évertuent à essayer de pondre une histoire en s’appuyant sur la philosophie de ces écoles, alors que leurs forces sont ailleurs. Qui sont-ils ? Je les ai baptisés les Intuitifs.

Et toi ? À quelle famille d’écrivain appartiens-tu?

1. La famille des Planificateurs


Tu fais surtout appel à ta logique et tes connaissances en techniques narratives. Tu ne peux pas commencer l’écriture sans avoir planifié à l’avance la structure de ton roman en trois grandes parties, sans avoir défini les nœuds dramatiques et les points culminants. Tu aimes mapper complètement le monde que tu crées. Ton intrigue, composée d’éléments narratifs externes précis, est cartographiée de « Il était une fois » à « Et ils vécurent heureux et pour toujours », ou dans une version plus Yang : « Il était en train de boire sa bière tranquillou dans son canap’ devant un match de foot » à « Et il terrassa ce monstre, véritable incarnation du mal, et sauva la planète d’un destin funeste. »

Ta force

Ton histoire aura une bonne logique interne ; rares seront les problèmes de continuité ; et la structure de ton intrigue sera solide et fidèle à l’école d’écriture qui voue un culte au Voyage du Héros de Joseph Campbell et aux experts en storytelling qui ont bâti leurs enseignements dessus, tel Christopher Vogler. C’est la structure fétiche des films d’action où la place est donnée majoritairement à l’intrigue (le problème à résoudre) et des personnages qui se débrouillent comme ils peuvent pour résoudre ce problème. Il n’y a souvent aucun chemin de transformation intérieure chez le héros. Du début à la fin, il reste lui-même. Tout ce qu’on lui demande, c’est : Save the day ! And don't mess up !

Ton point de vigilance

Ce type d’approche est beaucoup plus adapté à l’écriture de scénarios où le focus est mis davantage sur l’intrigue, et qui laisse le soin au réalisateur et à l’acteur de définir et d’interpréter la psyché du personnage, son langage corporel, son intonation de voix, etc.

Pour un roman, cela marche beaucoup moins bien, car l’intérêt d’un roman est d’être dans la tête d’un personnage. Ainsi, tu t'es tellement concentré sur l’intrigue externe (le « quoi ? » et le « comment ? ») que tu en as oublié l’histoire interne (le « qui ? » et le « pourquoi ? »).  Or, une histoire efficace répond d’abord à ces deux questions : « qui ? » et « pourquoi ? ». Le « quoi ? » et le « comment ? » viennent après.

Ainsi, ton intrigue sera solide et bien structurée, mais elle manquera cruellement de saveurs et de relief. Tu auras privilégié la forme plutôt que le fond. Or, une histoire efficace (selon ma définition, qui est de « toucher le lecteur émotionnellement ») naît d’un conflit interne, celui de ton personnage principal. C’est un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur. Jamais l’inverse. Et aucune prose ne pourra venir réparer une histoire qui se résume à « un tas de trucs qui se passent » et une résolution en « Paf ! le chien ».

Car la question qui vient tout de suite derrière est : « Pourquoi ton lecteur se soucierait-il de ton héros et de l’histoire que tu lui racontes s’il n’y voit aucune opportunité de transformation pour lui-même ? » C’est toute la discussion actuelle (cough** polémique cough**) entre Martin Scorcese et les Studios Marvel.

Deux exemples tirés de deux films d’action, avec chacun deux personnages dont un seul possède un vrai conflit interne. Quel personnage te touche le plus ? D’un point de vue storytelling, lequel des deux est le plus intéressant pour ne pas dire abouti ?
La Guerre des Etoiles : Luke Skywalker ou Han Solo ?
Le Seigneur des Anneaux : Frodo ou Aragorn ?

Ton story coaching

Si tu es un Planificateur, le travail essentiel que tu auras à faire avant d’écrire est de développer la structure/l'histoire interne, c’est-à-dire l’arc de transformation intérieure de ton protagoniste et le conflit dominant qui en résulte (friction entre valeurs personnelles, croyances limitantes, motivations externes et désirs internes), en même temps que tu mapperas la structure externe pour répondre à ce conflit.

Exercice proposé par Lisa Cron dans son ouvrage, Story genius :
Pour chaque scène ou séquence de scènes (= 1 chapitre = environ 2 000 mots), pose ces trois éléments dans un fichier Word (pas plus de 3 pages) :
-Scène N° xx
-Intrigue principale :......
-(Le cas échéant : Sous-intrigue : ......)

1/Structure externe :
>qu’est-ce qu'il se passe ? (cause) => les conséquences (effet) = ACTION

2/Structure interne
> pourquoi c’est important pour mon/mes personnage(s) => Quelle est sa prise de conscience ? = RÉACTION

3/Et donc ? (élément narratif qui amorce la scène suivante) = DÉCISION

Télécharge la fiche outil (pas d'email demandé, promis !)

 

Rendez-vous demain pour vous parler de la deuxième famille : les Inspirés.

==

Crédit photo : ©Nathan Dumlao/Unsplash



Retour à la liste des actualités
Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site